18 Fév

RAPPORT N° 427 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 18 FEVRIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 10 au 17 février 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins sept (7) personnes ont été assassinées dans différentes localités du pays.

Le rapport déplore aussi le cas d’un (1) militant du parti CNL (Congrès National pour la Liberté) qui a été arbitrairement arrêté par des agents du SNR (Service National de Renseignement) en province de Bubanza.

Rapport hebdomadaire_No427

12 Fév

BURUNDI – Rapport annuel sur la situation des droits de l’homme Edition 2023 : PROMOUVOIR L’ETAT DE DROIT PAR LE DIALOGUE INCLUSIF À L’ÉCHELLE NATIONALE, RÉGIONALE ET INTERNATIONALE

      I.     Contexte socio-politique, Economique et régional

En décembre 2023, le Président de la République, Evariste Ndayishimiye, a réaffirmé l’engagement de son Gouvernement selon lequel « la protection des droits de l’homme reste le cheval de bataille pour le Burundi » tout en rassurant que la célébration du 75ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le 10 décembre 2023 est arrivée « au moment où le Burundi s’attèle à la recherche du bien-être de tous, sans discrimination aucune ».

Mais en réalité, les violations antérieures des droits de l’homme ont persisté au cours de l’année 2023, d’une part et, d’autre part, de nouveaux développements politiques internes et régionaux ont eu lieu avec un impact négatif sur les libertés et droits fondamentaux.

Parmi les faits marquants du contexte de l’année 2023 figurent des violations constantes des libertés politiques, une économie marquée par des pénuries croissantes au détriment des consommateurs et         une attitude ambiguë des autorités burundaises face au conflit en RDC et au mouvement rebelle burundais Red-Tabara.

Sos_Torture_Burundi_Rapport Annuel_2023

 

 

 

11 Fév

RAPPORT N° 426 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 11 FEVRIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 3 au 10 février 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins deux (2) personnes ont été grièvement blessées dans la province de Gitega.

Rapport_hebdomadaire_No_426

4 Fév

RAPPORT N° 425 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 4 FEVRIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 27 janvier au 3 février 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins deux (2) personnes ont été grièvement blessées dans la province de Mwaro.

Le rapport déplore aussi le cas d’un (1) employé de la Mutuelle de la Fonction Publique (MFP) qui a été arbitrairement arrêté et détenu au cachot de la Police militaire en mairie de Bujumbura par le Lieutenant-colonel Melchiade Ntirampeba et celui d’un (1) militant du parti CNL (Congrès National pour la Liberté) qui a été kidnappé en province de Bubanza.

___________________________________________________________

Rapport_hebdomadaire n_425

28 Jan

RAPPORT N° 424 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 28 JANVIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 20 au 27 janvier 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins sept (7) personnes ont été assassinées dans différentes localités du pays.

Rapport hebdomadaire n° 424

21 Jan

RAPPORT N° 423 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 21 JANVIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 13 au 20 janvier 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi. 

Au cours de cette période, au moins trois (3) personnes, ont été assassinées dans différentes localités du pays. 

Le rapport déplore aussi le cas d’un (1) homme qui a été gravement torturé par des Imbonerakure dans la province de Bubanza.

Rapport hebdomadaire n° 423

14 Jan

RAPPORT N° 422 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 14 JANVIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 6 au 13 janvier 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins quatre (4) personnes, dont deux enfants, ont été assassinées dans différentes localités du pays.

Le rapport déplore aussi les cas d’un (1) jeune homme qui a été gravement torturé par le chef de colline et des Imbonerakure en province de Kirundo, de deux (2) femmes qui ont été arbitrairement arrêtées par la police en province de Bubanza ainsi que celui
d’une (1) jeune fille qui a été enlevée par des agents du Service National de Renseignement (SNR) en mairie de Bujumbura.

Rapport_hebdomadaire_n_422

7 Jan

RAPPORT N° 421 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 7 JANVIER 2024

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 30 décembre 2023 au 6 janvier 2024 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins cinq (5) personnes ont été assassinées dans différentes localités du pays.

Le rapport déplore aussi le cas de trois (3) personnes qui ont été arbitrairement arrêtées en provinces de Bubanza et de Gitega.

Rapport_hebdomadaire_no421

31 Déc

RAPPORT N° 420 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 31 DECEMBRE 2023

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 23 au 30 décembre 2023 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins quatre (4) personnes ont été assassinées dans différentes localités du pays.

Le rapport déplore aussi le cas de trois (3) personnes qui ont été grièvement blessées à la suite des coups et blessures qui leur ont été infligés par des Imbonerakure de la ligue des jeunes affiliée au parti au pouvoir, le CNDD-FDD (Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces pour la Défense de la Démocratie).

Rapport_hebdomadaire_no_420

24 Déc

RAPPORT N° 419 DE SOS-TORTURE BURUNDI PUBLIE LE 24 DECEMBRE 2023

Le présent rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 16 au 23 décembre 2023 concernant les cas de violations des droits de l’homme au Burundi.

Au cours de cette période, au moins trente-trois (33) personnes ont été assassinées dans différentes localités du pays dont 27 personnes péries dans une attaque armée revendiquée par le mouvement de la résistance pour un Etat de Droit (RED-Tabara) tandis que seize (16) autres ont été grièvement blessées au cours de la même attaque.

Le rapport déplore aussi le cas de six (6) militants du parti CNL (Congrès National pour la Liberté) qui ont été arbitrairement arrêtés et détenus en province de Ngozi.

Rapport_hebdomadaire no_419